Massif des Bardenas

Le massif des Bardenas, qui se trouve au sein d’un Parc Naturel classé Réserve de la Biosphère par l’UNESCO, est un site unique en son genre. Il s’agit d’un paysage semi-désertique entouré de champs cultivés d’où émergent des collines d’argile et dont le sol est travaillé perpétuellement par l’érosion. Le massif des Bardenas s’offre à nos yeux donc comme un spectacle hors du commun au sud-est de la Navarre qui, malgré son aspect aride et dénudé, cache de grandes richesses naturelles et historiques.

Les formes curieuses de ce relief résident dans la prédominance de l’argile, du gypse et du grès, matériaux souples et imperméables, qui permettent que l’eau de pluie, sporadique mais torrentielle, taille la terre, la pierre et le sol effectuant une érosion qui sera plus ou moins profonde en fonction de la dureté des matériaux.

Il est habituel, par exemple, que les monticules soient couronnés par des pierres plates (mesas) qui par leur poids rendent le terrain plus dur et donc plus résistant à l’érosion.

massif-des-bardenas-3

D’autres manifestations de l’érosion de l’eau dans le massif des Bardenas sont les surfaces appelées “lunaires”, “peau d’éléphant” ou “mauvaises terres”, zones de roches tendres dépourvues de végétation dont les eaux de pluie ainsi que le vent ont creusé des ravins et modelé des collines. Nous pouvons encore signaler la présence d’autres phénomènes comme les cavités ou espaces caverneux.

Les formes capricieuses du massif des Bardenas nous transportent donc dans un univers quasi lunaire, parsemé de ravins, de plateaux et de buttes solitaires, dont le Castildetierra en est la manifestation la plus emblématique. Le Castildetierra est en fait une cheminée de fée ou demoiselle Coiffée située dans le secteur de las Cortinas. C’est en fait une sorte de colline composée d’un matériau friable dont le sommet est constitué d’une roche plus résistante aux effets de l’érosion. À Théus, dans les Hautes Alpes, il existe un site où elles abondent au point de recevoir le nom de la « salle de bal des demoiselles coiffées ». La photo du Castildetierra figure pratiquement dans toutes les brochures touristiques de la région.

massif-des-bardenas-1

Par ailleurs, dans ce massif des Bardenas, les sommets du Rallón (500 m) et de la Piskerra (468 m) donnent au randonneur qui les arpente l’impression d’évoluer dans les paysages de l’Ouest américain comme Monument Valley ou les Badlands dans le Dakota du Sud. D’ailleurs, le massif des Bardenas a été source d’inspiration de peintres et d’écrivains, et il a servi également de décor au tournage de spots publicitaires, de vidéoclips et de longs métrages ibériques comme Airbag, Action mutante ou Orgullo y pasión.

À grands traits, dans le massif des Bardenas on peut distinguer trois zones: au nord El Plano, une pleine de terres cultivées, La Bardena Blanca, au sud, la zone la plus photographiée et visitée, qui accueille les principales formations rocheuses fantasmagoriques. Cette zone, qui se caractérise aussi par ses ravins secs, accueille un terrain de tir de l’armée de l’air, ce qui explique le vol d’avions militaires à basse altitude. La Bardena Negra, enfin, est un terrain plus sombre dû à la présence de végétation et, en particulier, des buissons et des forêts de pins d’Alep, les seuls de la zone. Bref, le massif des Bardenas d’une beauté sauvage surprend à chaque nouvelle visite.

massif-des-bardenas-2