Les Bardenas : Balcón de Pilatos

Situé au sud de la Bardena Blanca, le Balcón de Pilatos est un fantastique belvédère qui émerge du paysage et qui définit la limite occidentale de la Réserve Naturelle Rincón del Bu, connue pour son avifaune. Grâce à son élévation, le Balcón de Pilatos est sans aucun doute le meilleur mirador naturel de la Bardena Blanca, tout comme un observatoire de rapaces bien connu des ornithologues.

Ce n’est pas un hasard si le Balcón de Pilatos a atteint une altitude de 466 mètres qui font de lui une butte qui ne passe pas inaperçue. En effet, au fur et à mesure que les processus d’érosion évoluent, le relief prend forme en fonction du substrat géologique. Les calcaires, qui ont une origine lacustre et dominent la Bardena Negra, conduisent à la formation de plateaux tels que la Plana de la Negra et de buttes comme, justement, le Balcón de Pilatos, auquel on ne peut accéder qu’à pied ou à vélo.

Balcón de Pilatos Trekking dans le désert

C’est précisément à pied que nous nous proposons de découvrir cet observatoire privilégié de la Bardena Blanca.
D’abord, il faut sortir de Tudela direction Arguedas et, très vite, nous empruntons sur la droite la route NA-125 qui se dirige à Ejea de los Caballeros pour l’abandonner au kilomètre 6,7.

C’est ici que nous laissons notre voiture ; il s’agit d’un parking utilisé souvent par des chasseurs (il est donc normal de voir des douilles par terre). Nous commençons notre ascension sur une piste de terre qui part à gauche, direction NNE, et traverse un ravin (Barranco de Tudela). À partir de ce ravin, la route commence à monter sur la crête qui nous rapproche du Balcón de Pilatos et qui sépare la commune de Tudela des Bardenas. Nous ignorons un chemin qui se dirige vers des champs labourés.

Nous continuons notre ascension vers le Balcón de Pilatos en contournant par l’Est la petite butte de Malafé de 451 m d’altitude ; un peu plus loin se trouve la butte Cabezo de Tres Montes que nous ignorons aussi.

Nous laissons derrière une autre déviation vers le Corral de Valdecruz pour continuer tout droit vers un autre carrefour. Une fois que nous y sommes arrivés, il faut abandonner la piste principale et tourner à gauche (NE). Puis, au prochain carrefour, nous tournons une nouvelle fois à gauche, c’est-à-dire vers le nord, sur un chemin qui monte très légèrement pendant 2 kilomètres. La route tourne finalement vers l’est (à droite) pour se diriger vers le Corral (basse-cour) de Pepe el Hornero, à 450 m d’altitude, situé sur un petit plateau du même nom.
Cela fait 1 heure 40 que nous marchons vers le Balcón de Pilatos et nous ne sommes plus bien loin de notre but. À quelques mètres avant d’arriver au Corral de Pepe el Hornero, nous tournons à gauche (NW) pour atteindre le plateau qui couronne le sommet du Balcón de Pilatos. De là, nous obtenons une vue panoramique sur le large bassin de la Bardena Blanca interrompue par des buttes de différentes formes et altitudes. Et si nous avons pris la précaution d’ajouter une paire de jumelles dans notre sac à dos, nous pourrons contempler au dessus de nos têtes le vol majestueux des oiseaux de proie.

Il aura fallu 1 heure 45 minutes pour arriver jusqu’ici, mais le retour, en descente, sera plus rapide. Nous aurons peut-être le temps de prolonger notre randonnée vers l’est à travers le bord du plateau pour couronner un autre sommet de 457 mètres.
L’intérêt de venir jusqu’ici n’est pas le sommet en lui même, mais sa surprenante silhouette, surtout lorsqu’on l’observe depuis le sud-est. Ce sommet secondaire se trouve face à la butte connue sous le nom Cabezo de la Cruz del Pelotero ou Cabezo de los Ladrones, caractérisée par un plateau sommital totalement plat. Le retour de l’ascension au Balcón de Pilatos ne nous prendra que trois quarts d’heure.