Désert des Bardenas: El Rallón

En espagnol, une « mesa » (« table ») est un haut plateau, une butte à sommet plat et aux versants abrupts. Les formations en structure de « mesa » sont fréquentes dans les Bardenas et parmi celles-ci, le Rallón est sans doute la plus impressionnante. Cela vaut la peine de faire l’effort de grimper jusqu’au sommet, de regarder la falaise qui se creuse aux bords (personnes souffrant de vertige s’abstenir) et regarder le paysage lunaire tout autour.

Les formations rocheuses en forme de « mesa » sont caractéristiques des paysages arides, en particulier dans le sud-ouest des États Unis (Nouveau-Mexique, Colorado, Idaho, Utah) et nous avons la chance d’en avoir aussi en Navarre. Nous allons donc profiter de l’occasion et monter sur El Rallón, ce haut plateau situé au coeur de la Bardena Blanca.

DÉSERT DES BARDENAS: EL RALLÓN

Tout d’abord, nous devons nous situer sur la route NA-134 qui relie Tudela à Árguedas. Un kilomètre avant d’arriver à Árguedas, nous allons nous dévier à droite sur une piste ; nous verrons un panneau qui indique que nous sommes à las Bardenas. Une fois à l’intérieur de ce désert, nous chercherons la route vers Castildetierra, la butte emblématique des Bardenas. La route contourne le camp de tir de l’armée de l’air, que nous avons à notre droite, et débouche sur un carrefour où nous prendrons direction Carcastillo. Face à nous se détachent déjà du désert des Bardenas deux buttes caractéristiques ; le Piskerra et, à sa droite, le Rallón. Nous nous rapprochons le plus possible du Piskerra et nous y garons notre voiture.

Le sentier vers le Rallón démarre à la base du Piskerra face à un labyrinthe de monticules à travers un large ravin creusé par l’eau de pluie. Nous dirigeons nos pas vers un escalier en assez mauvais état, car quelques marches ont disparu, mais qui n’offre pas de difficultés insurmontables. Au bout de ces marches, nous arrivons à une cabane depuis laquelle la vue du désert des Bardenas est déjà spectaculaire.

DÉSERT DES BARDENAS: EL RALLÓN

Nous nous dirigeons alors vers le plateau qui sépare les sommets du Piskerra, à droite, et du Rallón, à gauche. Nous longeons ce plateau tout en laissant à notre gauche des champs cultivés de céréales. Au bout d’une vingtaine de minutes de marche, nous rejoignons la voie de transhumance, Cañada Real, utilisée depuis des siècles par des bergers pour conduire leurs troupeaux depuis les Pyrénées jusqu’aux Bardenas pour qu’ils y passent le dur hiver pyrénéen. Nous continuons alors sur cette Cañada, mais nous la quitterons pour emprunter une piste qui surgit à droite et monte en zig-zag jusqu’au plateau sommital du Rallón aux versants coupés à pic, depuis lequel nous avons l’impression de voler sur le désert des Bardenas. Le retour se fait par le même itinéraire, car les chemins ici se font rares. Cette randonnée d’environ 11 km aller-retour se fait en 3 heures 30 min en incluant le temps consacré à la prise de photos et à la contemplation du paysage unique des Bardenas Reales.

DÉSERT DES BARDENAS: EL RALLÓN